Guérilla de Philippe WILL, le roman le plus drôle de l’année !

Sortie le 18 février 2016

couv willGuérilla de Philippe WILL

Roman

coédition L’œil de Caïn/Alma

Acheter : http://www.amazon.fr/Guérilla-Philippe-Will/dp/B017CVD0TW

272 pages, 18 €

ISBN 978-2-35960-099-5 / Code Interforum 623186

Pour recevoir le livre, contact presse

guilaine_depis@yahoo.com 06 84 36 31 85

Résumé

  1. Tu as 22 ans. Après une adolescence chaotique, tu as enfin trouvé ton équilibre. Tu es anarcho-sataniste et joues de la guitare dans un groupe de wild-rock, genre musical que tu entends imposer à la face du monde. Mais une sourde menace trouble l’harmonie de ton existence. Le service militaire. Normalement, tu aurais dû te faire réformer. Hélas ! Tu as lamentablement foiré ton affaire. Comme ton père a le bras long, tu es planqué à l’hôtel Matignon. Ta mission ? Répondre au courrier du Premier ministre, Pierre Mauroy. Si tu pensais te la couler douce tu vas rapidement déchanter. Placé sous les ordres d’un chef de cabinet mégalomane et d’une chef de service psychotique, ton existence tourne au cauchemar. Afin de survivre à l’absurdité bureaucratique, tu vas appliquer les méthodes de lutte armée des peuples opprimés : la guérilla…

Points forts :

1) Intérêt historico/psycho-sociologique :

  • L’évocation d’un cabinet ministériel à l’aube du socialisme gestionnaire ;
  • L’autocritique d’une révolution illusoire ;
  • Le charme des années rock, quand on y croyait.

2) L’écriture d’un vrai musicien :

  • Nombreux sont les auteurs qui clament dans leurs interviews rechercher la musicalité de leurs phrases, mais rares sont ceux connaissant la musique comme Philippe Will ;
  • L’originalité de la transposition des techniques d’un musicien professionnel dans la littérature.

IMG_BL’auteur : Philippe Will

Son premier roman, il l’écrit à 20 ans : « 800 pages de délire ».

En attendant de devenir écrivain, il fait de la musique.  « J’ai enregistré mon premier disque à 17 ans. Plus tard, j’ai monté un groupe qui s’appelait Hydra… »

Collaborateur notamment de Thierry Ardisson, puis de Catherine Barma, il va participer à la production de la première émission des Restos du Cœur.

IMG_CPassionné de techniques d’enregistrement, il monte un studio afin de pouvoir réaliser ses idées, sans avoir à quémander l’autorisation des maisons de disques.

En vingt ans, il produit une centaine d’artistes. « J’ai côtoyé des génies absolus et des nullités sans nom. Il m’en reste un tas de théories sur les rapports entre art et maladie mentale… »

Aujourd’hui Philippe Will se consacre à l’écriture. Après un recueil de nouvelles intitulé Rock’n Roll, et deux romans Dealer ou la valse des maudits et Mémoire Fauve, Guérilla est son quatrième livre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *