Pierre Ménat était l’invité de Judith Grimaldi sur France 24 samedi 13 avril 2019 pour parler du Brexit

Pierre Ménat était l’invité de Judith Grimaldi sur France 24 samedi 13 avril 2019 pour parler du Brexit, auquel il consacre un chapitre dans son livre « France cherche Europe désespérément » ; vous pouvez revoir l’émission ici : https://www.france24.com/fr/video/20190418-pierre-menat-cest-le-resultat-dune-serie-reports-le-royaume-uni-doit-participer-elect

 

Pierre Ménat en débat avec d’autres auteurs de livres sur l’Europe à L’Harmattan

Revoir ici l’intervention de Pierre Ménat en direct de l’Espace L’Harmattan. Pierre Ménat (ancien ambassadeur de France en Pologne, Roumanie, Tunisie et aux Pays-Bas, et surtout ancien Conseiller aux affaires européennes de deux Présidents de la République – Chirac et Hollande) présente son livre « France cherche Europe désespérément ».

En direct de l’Espace L’Harmattan, mon auteur Pierre Ménat (ancien ambassadeur de France en Pologne, Roumanie, Tunisie et aux Pays-Bas, et surtout ancien Conseiller aux affaires européennes de deux Présidents de la République – Chirac et Hollande) présente son livre « France cherche Europe désespérément ».

Publiée par Guilaine Depis sur Lundi 15 avril 2019

CharlElie Couture, Président d’honneur du 37ème Marché de la Poésie

Site officiel : http://www.marche-poesie.com

Site officiel de CharlElie Couture : https://www.charlelie.com

Pour en avoir davantage, pour interviewer CharlElie Couture, le Président d’honneur du 37èmeMarché de la Poésie (du 5 au 9 juin Place Saint-Sulpice + la périphérie dans toute la France et dans le monde ; programme envoyé sur simple demande), ou bien le Président Yves Boudier, le Délégué général Vincent Gimeno-Pons, merci de contacter l’attachée de presse guilaine_depis@yahoo.com 06 84 36 31 85

CharlElie Couture, Président d’honneur du 37èmeMarché de la Poésie : Si cela nous a paru une évidence, l’intéressé confie volontiers avoir mis 40 ans avant d’admettre qu’il était poète. 

Pour CharlElie Couture, être poète, c’est d’abord une attitude, une relation au monde. 

Il fait sienne la maxime de Rilke : « une oeuvre d’art est bonne si elle provient de la nécessité » ; selon lui, on naît poète, on est poète, on respire poète, on pense poète, on aime poète, on souffre poète et on meurt poète. 

« Être poète est une caractéristique intrinsèque à ceux qui sont les vrais poètes, c’est à dire qui se contentent d’être, sans chercher à juxtaposer des mots les uns à côtés des autres pour constituer un poème. Il faut rejeter tous les artifices, tous les efforts, la poésie doit couler du coeur comme l’eau de pluie tombe du ciel, sans se forcer, parce que c’est c’est comme ça. A l’instar du cerisier qui produit ses cerises, le poète crée son oeuvre tout simplement parce qu’il ne peut pas faire autrement, parce que c’est dans sa nature profonde, le contraire d’une volonté, d’un travail ou d’une ambition. Ainsi se révèlent les pépites et étincelle la beauté pure. » CharlElie Couture

Le titre de son dernier recueil de poèmes publié au Castor Astral « La mécanique du Ciel » vient d’un questionnement mythique sur l’univers : serait-il chaos ou organisé ? Peu importe, l’essentiel est de lui trouver de la poésie…

Lettres capitales consacre un grand entretien de fond à « France cherche Europe désespérément », gratitude à Dan Burcea

Diplomate de carrière, ancien ambassadeur de France au Pays-Bas, en Pologne, en Roumanie et en Tunisie, Pierre Ménat a longtemps œuvré pour l’Europe à des postes et dans des gouvernements successifs, comme conseiller du Président de la République et directeur des affaires européennes. Comme écrivain, auteur de plusieurs ouvrages, il publie cette année le livre « France cherche Europe désespérément », où il met au profit de ses lecteurs les résultats de cette riche expérience acquise dans le feu de l’action gouvernementale. « J’ai été moussaillon avant d’être commandant de bord ! », affirme-t-il avec le haut sens du devoir qui le caractérise pour définir sa contribution à l’édifice européen.

Toujours disponible, malgré ses multiples activités, Pierre Ménat a accepté de répondre à nos questions et nous éclairer sur l’actualité politique et sur la vision dont témoigne son livre.

Avant de parler de votre livre, permettez-moi une question liminaire liée à l’actualité mouvementée du Brexit. De quoi est-elle le nom cette déroute politique qui a saisi le Royaume Uni et comment voyez-vous la fin de ce feuilleton ?

Lire la réponse de Pierre Ménat et la suite de l’entretien sur le site Lettres capitales ici : http://lettrescapitales.com/interview-pierre-menat-mon-approche-consiste-a-tout-mettre-sur-la-table-jessaye-de-distinguer-ce-qui-peut-marcher-de-ce-qui-est-irrealiste-ou-dangereux/

…et la dernière question : 

Beaucoup reprochent à l’Union européenne l’abandon de souveraineté, l’excès de libéralisme, une politique de rigueur et une absence de protection. Comment combattre ces idées reçues dans l’opinion publique ?

J’aborde en effet ces sujets et bien d’autres dans le chapitre consacré au débat européen. Mon approche consiste à tout mettre sur la table. Par exemple, la question de la souveraineté ne peut être traitée de manière globale, mais par domaine, en fonction du type de compétences concernées. Et même pour les compétences exclusives, comme la monnaie pour les membres de la zone euro, il peut y avoir débat sur la meilleure manière pour l’Union de les exercer. C’est la question de la gouvernance. Autrement dit, il ne s’agit pas tant de combattre tel ou tel argument pertinent, mais de le replacer dans un contexte et de démontrer qu’à partir de constats parfois partiellement exacts, on peut arriver à de fausses conclusions.

Interview réalisée par Dan Burcea

Pierre Ménat, « France cherche Europe désespérément », L’Harmattan, Éditions Pepper, 2019, 320 p.

Le 37ème Marché de la Poésie avec les Pays-Bas en pays invité (5 au 9 juin 2019)

37eMarché de la Poésie

Du mercredi 5 au dimanche 9 juin 2019 Place St Sulpice

+ Périphérie du 37eMarché de la Poésie : 39 événements du 14 mai au 29 juin.

Site officiel : http://www.marche-poesie.com

Pour en avoir davantage, pour interviewer CharlElie Couture, le Président d’honneur du 37èmeMarché de la Poésie, ou bien le Président Yves Boudier, le Délégué général Vincent Gimeno-Pons, merci de contacter l’attachée de presse guilaine_depis@yahoo.com 06 84 36 31 85

En 37 années le Marché de la Poésie est devenu le plus grand rassemblement de poésie en France. Pendant 5 jours, il réunit quelque 500 éditeurs et revues de poésie et de création littéraire. Aux côtés des éditeurs, plus de 400 poètes sont présents place St-Sulpice, à la rencontre de près de 50 000 visiteurs. Une cinquantaine d’événements (tables rondes, lectures, concerts…) ont lieu sur la Scène du Marché.

Les Pays-Bas en seront les invités d’honneur, forts d’une délégation de 12 poètes de différentes générations aux écritures protéiformes, allant du poème sur la page aux voix qui le portent sur la scène.

Après l’ouverture d’États généraux de la poésie en 2017 (La visibilité du poème) et reconduits en 2018 (Le devenir du poème), le 37e Marché de la Poésie poursuit ce mouvement rassembleur d’énergies poétiques. Désormais nommés États généraux permanents de la poésie, ils se pencheront cette année sur les Métamorphoses du poème.

CharlÉlie Couture sera le Président d’honneur du Marché de la poésie 2019. Artiste polyvalent, sensible et engagé, CharlÉlie Couture célèbre la langue française depuis plusieurs décennies. Pour lui, la poésie a vocation « à bousculer les hommes et à changer le monde vers davantage de sens et de justice ». CharlÉlie Couture croit aux pouvoirs du poème, lien d’une fraternité retrouvée.

La Périphérie du 37eMarché de la Poésie s’ouvrira largement à l’étranger, avec des événements à Bagdad, Berlin, Liège, Ljubljana, Luxembourg et Amsterdam, en parallèle aux nombreuses manifestations en régions, en Île-de-France et à Paris.

La sélection du Prix de la Fondation Charles Oulmont (Fondation de France) compte « Juste avant ma mort » au milieu d’auteurs très célèbres de grandes maisons.

Seul face au cancer, Christian de Moliner aimerait partager ce qu’il ressent, est prêt à témoigner de ce qu’il ressent…

Le roman vrai bouleversant d’un écrivain en fin de vie regardant la mort droit dans les yeux avec dignité et recherchant un peu d’amour pour l’accompagner dans son ultime voyage

Un roman déjà sélectionné pour le Prix littéraire Fondation de France 2019 (catégorie Fondation Charles Oulmont, sous l’égide de la Fondation de France)

https://www.fondationdefrance.org/fr/fondation/fondation-charles-oulmont

Etaient présents dans la réunion du jury littéraire du 28 mars 2019 ayant retenu ce roman de Christian de Moliner : Joël Schmidt, Philippe Oulmont, Jean Picollec, Laurence Plazenet, Patricia Reznikov, Florence Roussel et Marie-JoséStrich. (avec Cécilia Dutter et Nicole Jeanson excusées)

Restent dans la course dans la catégorie Romans : Jérôme Bastianelli (Grasset), Alexis Brocas (Phébus), Hélène Frappat (Actes Sud), Cyril Gely (Albin Michel), Caroline Lamarche (Gallimard), Arnaud Leguern (Le Rocher), Didier Le Pêcheur (Lattès), François-Guillaume Lorrain (Flammarion), Isabelle Marrier (Flammarion), Colette Mazabrard (Verdier), Christian de Moliner (Picollec), Nathalie Piégay (Le Rocher), Pauline Préval (Albin Michel), Olivia Resenterra (Serge Safrzan), Gwenaëlle Robert (Robert Laffont).

Prochaine réunion du jury le 4 juin 2019 à 15h.

 

 

« Les Mystères de l’Est », le récit de la rencontre entre CharlElie Couture et Eric Poindron à l’origine de la publication de « La Mécanique du ciel » au Castor astral.

A propos de la parution de « La Mécanique du ciel – 50 poèmes inchantables » au Castor astral ; le récit de la rencontre entre CharlElie Couture et l’éditeur Eric Poindron :

L’an passé, CharlElie cherchait un éditeur pour ses textes couleur liberté. Une amie m’a parlé de lui et lui a parlé de moi. Il s’est renseigné puis m’a proposé de déjeuner près de la gare de l’Est. Je lui ai proposé la maison, afin qu’il comprenne qui nous étions. Il est venu, nous avons déjeuné et ri, et avant de partir, il m’a remis ses textes en me disant, « tu verras bonhomme, nous allons devenir amis. »

Puis il est revenu, plusieurs fois, à l’improviste. Bavarder, prendre le thé et la guitare. Puis il s’est mis à gratter et à chanter. Il a aimé la maison, les objets, les amis qui passent, les repas de camaraderie. Il a aimé comme un chat, à son rythme. Et nous nous sommes découverts des jardins secrets et communs : les beaux-arts, l’amour du dessin et de la peinture, la déambulation, les nuits créatrice et l’Est. Comme Sylvain Tesson, nous sommes des hommes de l’est, vers l’Est. 

Et puis l’amitié qui est une opération chimique qui prend ou qui ne prend pas a pris.

Appelons ça  << Les Mystères de l’Est >>.

Eric Jeux et le premier professeur de français à l’avoir reçu dans sa classe en 2017 :-) Les retrouvailles pour le tome 2

Réunion au sommet organisée par mon entreprise Balustrade entre mon auteur pour adolescents Éric Jeux et le professeur Amaury Watremez, le premier à l’avoir reçu l’an dernier au Collège Jean de la Fontaine du 16ème pour qu’il explique aux 12-15 ans ce qu’est la littérature à travers l’expérience de sa formidable saga « Le Temps des Infralents ».
Cette année, l’éditeur Pierre-Guillaume de Roux ayant eu un coup de foudre pour cette saga en publie le second tome tout en rééditant le premier tome en mai. Et Éric Jeux reviendra le 27 mai au Collège Jean de la Fontaine séduire de nouveaux jeunes lecteurs !