Paru en 2016 : « Syriapocalypse » de Jean-Claude et Geneviève Antakli

Noeuds d’échanges humains entre Asie, Afrique et Europe et surtout circuit énergétique de fabuleuses découvertes gazières, la province d’Alep, poumon économique de la Syrie, est assiégée par les djihadistes. Les auteurs tentent de dissiper l’écran d’une opposition syrienne soit disant démocratique, pour montrer qu’aujourd’hui la région est dominée par des hordes fanatiques incontrôlables, sous le regard d’une Communauté Internationale qui, après avoir allumé l’incendie, se contente de le circonscrire. Musulmans et chrétiens, plus que jamais soudés, sont les derniers remparts qui refusent de voir la fin de leur monde et, plus sûrement encore, du nôtre.