témoignages de Salons/événements

A notre première rencontre avec Guilaine Depis pour lui demander de nous aider à promouvoir le « Salon Culture et Jeux Mathématiques », il était à craindre qu’elle ne se voie déjà dans la rubrique Faits divers : « une jeune attachée de presse emportée en plein Paris par une coulée de nombres premiers ». Nous lui avons donc appris le salon : 4 jours de plaisir et de partage pour 20 000 visiteurs, 5 000 élèves et leurs professeurs, 70 stands d’animation, des jeux, des manipulations, des conférences-rencontre avec le public, des chercheurs qui permettent à chacun d’approcher les inventions du futur, mais aussi de la poésie, de la sculpture, de la musique et de la peinture, des spectacles, des clowns, des espaces pour comprendre, jouer, découvrir et se passionner, quel que soit son âge, sa culture, sa nationalité. Une sorte de Tour de Babel des mathématiques à la portée de chacun. Bref un vrai challenge de communication dans ce pays où chaque événement ne doit correspondre qu’à un seul tiroir.

Mais Guilaine est une femme de toutes les audaces. Le premier instant de surprise passé, elle s’est plongée vaillamment dans la bataille de son premier salon puis, ayant vécu ces moments atypiques et généreux, s’est impliquée avec talent aux côtés des bénévoles dans le contenu des salons suivants.

Sa participation, outre son métier parfaitement maîtrisé, a été une ouverture intellectuelle qui collait à notre propos de faire du salon une passerelle entre les âges, les cultures, les savoirs et les attentes.

Grâce à elle, d’excellents conférenciers venus d’horizons très différents nous ont captivés en soulevant des pierres pour y trouver des mathématiques porteuses du passé et garantes de l’avenir de l’humanité.

Alors merci Guilaine et longue vie à votre travail.

Ps : une pensée pour votre collaboratrice Jasmine, la chatte la plus érudite de Paris.

Pour le Comité International des Jeux Mathématiques : Marie José Pestel (Présidente) et Patrick Arrivetz (responsable communication)

************************

Si vous l’acceptez, je vous adresse ce poème de Stéphane Mallarmé, Salut, pour vous remercier de votre défense passionnée du Marché de la Poésie et de sa Périphérie !

Rien, cette écume, vierge vers
À ne désigner que la coupe;
Telle loin se noie une troupe
De sirènes mainte à l’envers.

Nous naviguons, ô mes divers
Amis, moi déjà sur la poupe
Vous l’avant fastueux qui coupe
Le flot de foudres et d’hivers;

Une ivresse belle m’engage
Sans craindre même son tangage
De porter debout ce salut

Solitude, récif, étoile
À n’importe ce qui valut
Le blanc souci de notre toile.

A bientôt. Un bel été !
Amitiés,
Yves Boudier, Président du Marché de la Poésie, plus gros événement mondial d’éditeurs de poésie