L’essentiel sur la nouvelle Chasse au Trésor lancée par les Editions de la Chouette d’or en 2020 pour chercher le coffret de l’Entente cordiale des deux côtés de la Manche

Des liens vous permettant d’approfondir (savoir ce qu’est le conte des Etrei, comment est le trésor en tant qu’objet d’art et son histoire racontée par Stephen Clarke) se cachent sous les mots de ce texte : il suffit de cliquer dessus.

Pour en savoir davantage, merci de contacter guilaine_depis@yahoo.com 06 84 36 31 85

Le récit dévoilé d’une rencontre improbable.

La quête fictive d’un coffret bien réel.

Le début d’une chasse au trésor.

Découvrez dans ce livre une histoire aux multiples facettes. L’histoire de deux hommes, Édouard VII et Émile Loubet, qui ont scellé l’Entente Cordiale en 1904 alors que tout les opposait. L’histoire d’un trésor né de ce pacte étrange, puis oublié durant cent ans : le coffret d’or. L’histoire inspirée de ce symbole de paix, chasse au trésor sous forme d’énigmes pour exhumer la merveille perdue.

Cadeau remis à la France par l’Angleterre, fait d’or, d’émaux et de gemmes, le trésor d’Édouard VII reviendra à qui saura retrouver les quatre fragments de la géode : seule la réunion de ces éléments permettra d’actionner la clef déverrouillant l’écrin de cristal. Il faudra pour cela chercher de chaque côté de la Manche et creuser tant le sol français que le sol anglais.

Voulu par le Roi d’Angleterre, offert au Président de la République française, c’est entre vos mains que doit revenir ce trésor historique.

Des anecdotes inédites rapportées par Stephen Clarke et un conte magnifiquement illustré par Michel Becker agrémenteront votre quête.

Ces récits distrayants seront, peut-être, autant d’indices pour vous aider à résoudre les énigmes conduisant au coffret d’or.

Les trésors ne sont pas là pour rien. Ils portent en eux l’ADN du mystère, le gène de la convoitise et le prestige du symbole. Les uns les cherchent, d’autres les dissimulent ; certains les trouvent. 

 

Le principe de la nouvelle Chasse au Trésor lancée par les Editions de la Chouette d’or en 2020  pour chercher le coffret de l’Entente cordiale des deux côtés de la Manche :

Comment trouver le trésor ?

Cette chasse au trésor a été conçue afin de permettre à tout un chacun de pouvoir y participer. Certaines énigmes sont faciles, voire très faciles ; d’autres demandent sagacité et recherches approfondies. Les nouveaux chercheurs pourront ainsi facilement prendre cette chasse au trésor en main et progresser dans la résolution d’énigmes, jusqu’à peut-être trouver l’emplacement du trésor. Les joueurs plus expérimentés surferont quant à eux facilement sur les premières énigmes avant d’être ralentis par leur difficulté croissante, voire abrupte.

Il ne s’agit pas d’une chasse au trésor facile.

Afin d’en venir à bout, il faudra de la ténacité : un trésor n’est accessible qu’aux courageux.

Trois éléments vous seront nécessaires pour réussir :

  • Ce livre. Celui-ci comporte 9 énigmes. Chacune de ces énigmes est composée d’un tableau et d’un texte indicatif qui est caché dans le conte des Edrei. La première chose à faire est de reconstituer ce texte indicatif, puis de résoudre les cryptages qui permettent de le compléter et d’enfin interpréter leurs indications. Un « x » isolé ou un « _ » dans un texte indicatif indiquent qu’il manque une partie qu’il vous faut compléter. Les énigmes sont classées dans l’ordre.
  • La carte au trésor. Elle comporte des secrets de votre résolution et constituera un véritable outil dans votre enquête. Il peut arriver que la carte vous indique un lieu sur lequel vous devrez zoomer ou faire des recherches. Inutile d’aller sur place pour obtenir des indications complémentaires : tout se trouve sur internet ou dans de bonnes encyclopédies.
  • Le carnet de l’aventurier. Celui-ci comporte des énigmes qui vous permettent d’ajouter des précisions sur des étapes bien précises de la chasse ; à vous de trouver lesquelles.

Un papier et un crayon suffiront à découvrir certaines solutions. Pour d’autres, il vous faudra faire des recherches complémentaires : comme évoqué plus haut, internet sera un allié précieux pour trouver les informations dont vous avez besoin sans quitter votre fauteuil.

S’il faut de l’astuce et de l’ingéniosité pour arriver à bout des énigmes, c’est surtout votre persévérance qui, en vous poussant à continuer là où d’autres s‘arrêtent, vous permettra de remporter le trésor !

Bonne chasse à tous,

  1. Becker & V. Bianca

Le coffret de l’Entente cordiale qui est le Trésor de la Chasse de 2020 :

 

« Le Trésor des Edrei », un conte de Pauline Deysson dans lequel sont glissées les énigmes de la nouvelle Chasse

Le Trésor des Edrei

Écrit dans le cadre du projet de la Chasse au Trésor de l’Entente cordiale, Le Trésor des Edrei réunit beaucoup de premières fois. Premier texte publié par Pauline Deysson en dehors de sa saga La Bibliothèque, premier récit édité à compte d’éditeur, première histoire créée avec des éléments imposés, il condense les thèmes chers à l’auteur dans une forme courte, à la croisée du conte et du mythe.

Dans ce récit qui réinvente l’origine des hommes, Pauline Deysson a imaginé un peuple des nuages, les Edrei, scindé en deux tribus opposées: les Albes et les Phryges. Doués du pouvoir de métamorphose, ils se livrent sur Terre une guerre sans fin. Leur rivalité exacerbée finit par rompre l’équilibre cosmique entre la Déesse créatrice et le Dieu destructeur. Le monde qu’ils connaissent disparaît peu à peu : obéissant aux injonctions de leur Déesse, ils envoient chacun trois émissaires sur un mystérieux chemin de lierre à travers les nuages, au bout duquel se trouve le trésor censé les sauver.

Le Trésor des Edrei raconte la beauté d’une Terre fragile, la magie d’un mystère durable et la quête d’un trésor éternel. Aux spécificités exigées par la Chasse au Trésor, Pauline Deysson a ajouté des idées inspirées par son travail autour de La Bibliothèque. Elle guide ainsi ses lecteurs sur le chemin d’un quotidien réenchanté, où la volonté toute‐puissante devient le secret de la réussite et du bonheur.

L’auteur : Pauline Deysson 

Après des études à la croisée des domaines scientifique et littéraire, Pauline Deysson est documentaliste numérique dans une banque le jour et auteur la nuit. Grande lectrice de longue date, elle lit couramment en français, anglais, espagnol et allemand. Ayant arpentéHarry Potter en hollandais et en latin (elle se réserve pour plus tard l’italien et le roumain), elle apprécie tous les bons auteurs, de Tolkien à Tocqueville en passant par Stefan Zweig, Edgar Poe et Ray Bradbury. Elle écrit son premier conte à 9 ans et en invente depuis régulièrement pour sa famille : Le Trésor des Edrei s’inscrit ainsi dans une passion de longue date. Après huit ans de travail, elle publie en 2016 Grandir, premier roman d’une saga qui doit en compter cinq : La Bibliothèque. La suite, Vivre, est sortie en 2018 et le tome 3, Aimer, va paraître en 2020. Cette série tous publics mêlant fantasy, dystopie et conte philosophique s’achèvera avec Mourir et Rêver, et aborde des thèmes chers à l’auteur qui se retrouvent dans Le Trésor des Edrei.

http://www.paulinedeysson.com

Le coffret de l’Entente cordiale (c’est le Trésor de la Chasse lancée en 2020 par les Editions de la Chouette d’or)

Description

Coffret en or jaune, en forme de piédestal. Le couvercle est surmonté d’une allégorie de la Paix couronnant de lauriers la France  et l’Angleterre. Décor ciselé de frises de guirlandes retenues par des rubans sur le couvercle, et de trophées militaires sur les côtés de la base. Celle-ci est également ornée de quatre petites plaques de porcelaine peintes représentant le London Bridge, la cathédrale Saint-Paul, le palais de Westminster et le Royal Opera House. Au centre, le blason (d’argent à la croix de gueules cantonnée au premier quartier d’une épée du même, entre deux griffons. Timbré d’un heaume d’acier à grille d’or, tortil et lambrequins d’argent et de gueules. Aux supports, deux dragons d’argent affrontés, allumés et lampassés de gueules, les ailes chargées d’une croix de gueules) et la devise de Londres (Domine Dirige Nos : Dieu nous guide) émaillés et au dos, dans un cartouche, la dédicace de la ville de Londres adressée au Président Loubet.

Le coffret repose sur quatre pieds feuillagés se terminant en volutes, dont deux retiennent les drapeaux émaillés croisés de la France et du Royaume-Uni appliqués des initiales d’Émile Loubet d’un côté émaillées et de l’autre serties de diamants.

L’intérieur tapissé de bouillonné de satin crème recèle un rouleau en manière d’enluminure d’une dédicace emphatique et détaillée des relations franco-anglaises, rédigées à Guildhall le 7 juillet 1903.

Signé sur le rebord du couvercle et poinçons de maître.

Dimensions : 30 x 21 x 20 cm environ.

Poids brut : 1 485,2 g (18K – 750/1000).

An 18K gold, enamel and diamond casket. It represents four views of London and differents symbols of the French Republic and United Kingdom. It was offered by the City of London to President Emile Loubet, during his visit in July 1903.

 

Historique :

En 1903, dans un contexte de rapprochement diplomatique, appelé « Entente Cordiale », la France et le Royaume-Uni multiplient les visites diplomatiques. Après un séjour à Paris en mai 1903 du roi Edouard VII, au mois de juillet c’est au président Emile Loubet de se rendre à Londres. A cette occasion, il reçoit ce coffret orné de tous les

symboles d’amitié franco-anglais pour manifester ce rapprochement.

Une illustration du Petit Journal en date du 12 juillet 1903 représente ce moment et relate le déroulé des manifestations de cette journée.

Ce genre de cadeau est une tradition de la ville de Londres. Le sultan de Turquie Abd’ul Aziz j’ai (1830-1876) en reçu un en 1867 en l’honneur de la première visite d’un sultan de Turquie en Europe. Plus tard, en 1909, nous trouvons la trace d’un autre coffret offert à la reine Victoria, aujourd’hui conservé au Victoria and Albert Museum, à l’occasion de la sa visite dans un nouvel arrondissement londonien.

Enfin en 1930, le premier ministre canadien Bennett se vit également offrir un coffret de la maison Goldsmiths & Silversmiths Co en marge de négociations économiques. Il est aujourd’hui conservé au musée du Nouveau-Brunswick.


Provenance :

Ce coffret a été transmis de génération en génération chez les héritiers du président Loubet jusqu’à ces dernières années.

 

L’Entente cordiale par Stephan Clarke

L’Entente Cordiale        par Stephen Clarke

L’Entente Cordiale, cette célèbre alliance entre les Français et les Britanniques, est aussi importante aujourd’hui que lors de sa signature en 1904. A cause du Brexit, l’Angleterre érige des barrières avec ses voisins, mais l’Entente Cordiale reste intacte et allie les deux pays malgré la politique d’un gouvernement anglais temporairement au pouvoir.

Au début du 20esiècle, le monde est au bord de la guerre mondiale. Non pas celle qui éclatera en 1914, mais une guerre immédiate. Parmi les chefs d’État des puissances européennes, seuls le roi d’Angleterre, Édouard VII, et le président français, Émile Loubet, semblent vraiment œuvrer contre le conflit. Et, même si cela paraît étonnant, ils sont obligés de le faire en secret…

Pourquoi ? Le problème vient du Kaiser allemand, Wilhelm II, neveu d’Édouard VII et petit-fils de l’ancienne Reine d’Angleterre, Victoria. Wilhelm souffre de sévères problèmes psychologiques, et ses ambitions de grandeur le poussent à vouloir rivaliser avec les empires français et britanniques. Wilhelm commence donc à agrandir massivement sa flotte de navires de guerre et son armée, en vue de saisir un empire existant – celui de la France.

Le Kaiser tente d’embarquer son oncle, Édouard VII, et son cousin, le Tsar Nicolas II de Russie – un autre petit-fils de Victoria – dans une alliance familiale. Ce sera l’Allemagne, la Russie et l’Angleterre contre la France. La possibilité d’un tel accord est réelle, car la France et l’Angleterre sont en très mauvais termes politiques, suite notamment à la confrontation de Fachoda.

Le gouvernement britannique n’est pas contre une alliance Anglo-allemande, mais le roi Édouard VII s’y oppose. Avant de finalement devenir roi en 1901, il a passé des années à s’amuser en France. Il était le prince préféré des parisiens, ami ou amant des plus grands noms de la société française. Il parle alors couramment le français, et adore la France. Pas question pour lui de laisser son neveu fou, le Kaiser, écraser son pays d’adoption.

C’est alors, en 1903, qu’Édouard VII monte avec le président Émile Loubet un plan secret pour contourner la volonté politique du gouvernement anglais. Dans un scénario digne de James Bond, ils organisent des réunions secrètes, des visites d’état risqués, entraînant derrière eux des hommes politiques qui se doutent trop tard de ce qui leur arrive.

Et c’est largement dû à ses deux hommes, devenus alliés et amis, qu’en avril 1904 l’Entente Cordiale est signée, ce qui repousse – pour l’instant au moins – la menace d’une guerre dévastatrice. Et quand cette guerre viendra en 1914, grâce à l’Entente, les forces opposées seront à égalité – la France, l’Angleterre et la Russie contre l’Allemagne et l’empire Austro-Hongrois.

L’Entente Cordiale, accord qui a formé l’Europe que nous connaissons aujourd’hui.

Stephen Clarke est né en Angleterre et a étudié le français et l’allemand à l’université d’Oxford, avant de devenir lexicographe, actualisant les dictionnaires bilingues, principalement en y ajoutant des termes informatiques et vulgaires.


En 1993, il arrive en France pour travailler comme journaliste.
Il écrit aussi de la fiction, et finalement, après moults refus des éditeurs, en 2004 il édite à compte d’auteur son roman A Year in the Merde et commence à le vendre à des librairies anglophones à Paris.

Après trois mois, le livre attire l’attention d’un grand éditeur anglais, et depuis il s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires dans une vingtaine de pays. Il est traduit en français sous le nom God Save la France.

Stephen a écrit sept autres romans, dont le dernier à paraître, God Save le Brexit ?, une comédie sur l’attitude britannique envers l’Europe et les (autres) Européens.

Son essai Français, je vous haimecontient les onze commandements pour comprendre les Français (dix ne suffisent pas).

Il a écrit plusieurs livres d’histoire sur les relations franco-britanniques, tels que Comment les Français ont gagné Waterloo. Son Mille Ans de Mésentente Cordialesert de lettre d’excuses pour dix siècles de guerres et rivalités entre Francophones et Anglophones. Ce livre, best-seller numéro un en Angleterre, a inspiré l’exposition permanente du Centre Culturel de l’Entente Cordiale au Château d’Hardelot, à côté de Boulogne-sur-Mer, dont Stephen est le commissaire scientifique.

Il a adapté ses livres pour la scène : son roman The Merde Factora été joué à Paris sous forme de spectacle cabaret ; son livre d’histoireMille Ans de Mésentente Cordialea inspiré son spectacle l’Entente Cordiale en Paroles et Musiques, joué à Hardelot en 2018.

Pour la radio, Stephen a co-écrit en français une pièce basée sur son livre Edouard VII, un roi anglais made in France(France Inter) et une sitcom, Les Anglais Débarquent(France Culture).

Il a co-écrit un spectacle, Swinging on the Seine, pour une stand-up américaine, D’yan Forest, dans lequel il joue aussi (performances à Paris et New York), et quand l’occasion se présente, il joue ses propres chansons comiques dans des cabarets ou (vu les conditions actuelles) en ligne.

Il habite à Paris, mais écrit partout.

Stephen Clarke, le Monsieur Angleterre de la Nouvelle Chasse au Trésor (avec pour lot le Coffret de l’Entente cordiale)

 

(photo Marie Liss)

Stephen Clarke est né en Angleterre et a étudié le français et l’allemand à l’université d’Oxford, avant de devenir lexicographe, actualisant les dictionnaires bilingues, principalement en y ajoutant des termes informatiques et vulgaires.


En 1993, il arrive en France pour travailler comme journaliste.
Il écrit aussi de la fiction, et finalement, après moults refus des éditeurs, en 2004 il édite à compte d’auteur son roman A Year in the Merde et commence à le vendre à des librairies anglophones à Paris.

Après trois mois, le livre attire l’attention d’un grand éditeur anglais, et depuis il s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires dans une vingtaine de pays. Il est traduit en français sous le nom God Save la France.

Stephen a écrit sept autres romans, dont le dernier à paraître, God Save le Brexit ?, une comédie sur l’attitude britannique envers l’Europe et les (autres) Européens. 

Son essai Français, je vous haimecontient les onze commandements pour comprendre les Français (dix ne suffisent pas).

Il a écrit plusieurs livres d’histoire sur les relations franco-britanniques, tels que Comment les Français ont gagné Waterloo. Son Mille Ans de Mésentente Cordialesert de lettre d’excuses pour dix siècles de guerres et rivalités entre Francophones et Anglophones. Ce livre, best-seller numéro un en Angleterre, a inspiré l’exposition permanente du Centre Culturel de l’Entente Cordiale au Château d’Hardelot, à côté de Boulogne-sur-Mer, dont Stephen est le commissaire scientifique. 

 

Il a adapté ses livres pour la scène : son roman The Merde Factora été joué à Paris sous forme de spectacle cabaret ; son livre d’histoireMille Ans de Mésentente Cordialea inspiré son spectacle l’Entente Cordiale en Paroles et Musiques, joué à Hardelot en 2018.

 

Pour la radio, Stephen a co-écrit en français une pièce basée sur son livre Edouard VII, un roi anglais made in France (France Inter) et une sitcom, Les Anglais Débarquent (France Culture). 

 

Il a co-écrit un spectacle, Swinging on the Seine, pour une stand-up américaine, D’yan Forest, dans lequel il joue aussi (performances à Paris et New York), et quand l’occasion se présente, il joue ses propres chansons comiques dans des cabarets ou (vu les conditions actuelles) en ligne.

 

Il habite à Paris, mais écrit partout.

 

« Les aventuriers de la chouette perdue » sur France Culture épisode 2

Ecouter la seconde partie de l’émission : https://www.franceculture.fr/emissions/une-histoire-particuliere-un-recit-documentaire-en-deux-parties/la-chouette-dor-ou-le-tresor-volatil-22-un-tresor-pour-leternite

Cela fait 26 ans que la chasse à la chouette dure. De quoi avoir des doutes sur la faisabilité du jeu.

La chouette d’or Crédits : Romain WeberRadio France

La véritable chouette d’or existe bel et bien. Elle est gardée quelque part par Michel Becker, son créateur, qui la dévoile spécialement pour l’émission.

« Aujourd’hui, on a des éléments sur qui était Max Valentin : au fil du temps, il a sorti d’autres chasses au trésor. Ce sont de véritables bijoux intellectuels, d’astuces et de culture générale. C’était un érudit, un homme extrêmement habile et rusé, capable de tromper les gens, de les orienter. Champy, chouetteur. »

Michel Becker, coauteur du jeu, devant l’illustration de l’énigme 470 Crédits : Romain WeberRadio France

Mais quelles garanties a-t-on que la chouette en bronze soit encore en place ? Ou qu’elle ait jamais été enterrée ? Pour chercher, il faut faire confiance au concepteur des énigmes. 

De son vrai nom Régis Hauser, “MaxVal” est un consultant marketing reconverti en professionnel de la chasse au trésor… décédé dans la nuit du 23 au 24 avril 2009, 16 ans jour pour jour après l’enfouissement de la chouette. Faire confiance à un businessman mort qui agissait sous pseudo, est-ce bien raisonnable ?

Montage Max Valentin Crédits : A2CO

La passion est intacte à l’Association des Amis de la Chouette d’Or… Une secte pour Michel Becker, une assemblée de copains pour les chouetteurs, une étonnante communauté qui attend autant qu’elle redoute le jour où la chouette sera déterrée. Ce sera la fin des Chouette-Fêtes, la fin du forum, la fin de la quête… À moins que le trésor ne soit là pour l’éternité.

Je dis « la secte A2CO ». C’est un petit monde fermé, où on a des convictions, des certitudes. Le rôle de grand prêtre et de grand maître de la chasse au trésor, de grand maître des énigmes, de deus ex machina :c’était dans leur esprit Régis Hauser. Michel Becker, co-auteur du jeu.

Avec Michel Becker, coauteur du jeu ; Loute, Devin, Champy, Lux, Laios, Mblond, Mickey et Piblo, chouetteurs ; Patrick Schmoll, anthropologue et chouetteur.

Un documentaire de Romain Weber. Réalisé par Assia Khalid. Prise de son : Yann Fressy. Mixage : Claude Niort. Archive INA : Hervé Evanno. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Avec la collaboration de Thibaut Téranian.

Bibliographie

Max Valentin et Michel Becker : Sur la trace de la chouette d’or. Manya, 1993.

Patrick Schmoll : Chasseurs de trésor. Socio-ethnographie d’une communauté virtuelle. Néothèque, 2007.

Pour aller plus loin

En quête : une série documentaire de 6 vidéos sur la quête de la Chouette d’or (à voir sur YouTube)

La chouette d’or dans le catalogue de vente d’AuctionArt du 20 juin 2014.

Chronique judiciaire autour de la Chouette d’or depuis 2009, à lire sur le blog animé par Yvon Crolet.

Lettre de Michel Becker aux participants datée du 26 septembre 2011.

Un musée pour la Chouette ? Reportage au château d’eau de Rochefort par France 3 Nouvelle Aquitaine.

Chasseurs de trésors : Socio-ethnographie d’une communauté virtuelle. Ouvrage de l’anthropologue Patrick Schmoll, téléchargeable en pdf sur ce site.

Liens

Les énigmes de la chouette d’or

Blog du chouetteur Monglane

Le langage des chouetteurs sur le site de l’A2CO

Wiki Chouette, par le chouetteur Piblo

« Les aventuriers de la chouette perdue » sur France Culture épisode 1

Ecouter la première partie de l’émission : https://www.franceculture.fr/emissions/une-histoire-particuliere-un-recit-documentaire-en-deux-parties/la-chouette-dor-ou-le-tresor-volatil-12-les-aventuriers-de-la-chouette-perdue

Depuis 26 ans, quelque part en France est enterrée une statuette de chouette d’une cinquantaine de centimètres. Celui qui la trouvera mettra un terme à la plus longue chasse au trésor commerciale française.

Livre de Max Valentin et de Michel Becker permettant de localiser la cache (1993) Crédits : Editions Manya

24 avril 1993, 3h du matin, Max Valentin enfouit dans un lieu connu de lui seul un coffre renfermant une chouette en bronze. Le livre qu’il publie dans la foulée avec le sculpteur Michel Becker permet de trouver l’endroit. Celui qui viendra à bout des 11 énigmes trouvera la statuette et pourra l’échanger contre l’originale, une chouette toute d’or, d’argent et de diamants, d’une valeur d’un million de francs. 

Devin, favori des chouetteurs Crédits : Romain WeberRadio France

Le succès est immédiat. Les chercheurs se passionnent par milliers, prennent des pseudos, créent un vocabulaire et tissent des mythes. C’est une véritable communauté qui s’établit, via le minitel, les forums et les Chouette-Fêtes annuelles. 

Quand j’ai commencé à faire ma chouette, j’avais 49 ans. Des gens m’ont dit « mais c’est un truc pour les enfants ça ! », d’autres qu’il fallait être tordu pour faire des choses pareilles ! J’avais fini par me dire que quelque part, j’étais peut-être un peu bizarre. Et puis je suis allée à une « Chouette fête » : enfin je me suis trouvée à mon aise avec des gens qui parlaient de la même chose que moi, et ça, c’est agréable ! Loute, chouetteuse.

Seulement, 26 ans plus tard, personne n’a jamais trouvé la chouette.

Avec Michel Becker, coauteur du jeu ; Loute, Devin, Champy, Lux, Laios, Mblond, Mickey et Piblo, chouetteurs ; Patrick Schmoll, anthropologue et chouetteur.

Un documentaire de Romain Weber. Réalisé par Assia Khalid. Prises de son : Yann Fressy. Mixage : Claude Niort. Archive INA : Hervé Evanno. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Avec la collaboration de Thibaut Téranian.

Écouter Archive INA – Max Valentin le 19 février 1997 dans « Sur un petit nuage » (France Inter)

Bibliographie

Max Valentin et Michel Becker : Sur la trace de la chouette d’or. Manya, 1993.

Patrick Schmoll : Chasseurs de trésor. Socio-ethnographie d’une communauté virtuelle. Néothèque, 2007.

Pour aller plus loin

Sur les traces de la Chouette d’or : blog des chercheurs.

La chouette d’or, sculptée par Michel Becker.

Site de Patrice Salvy, sur la trace de la Chouette d’or.

La Chouette d’Or : comment un livre-jeu conduit à relire, reconfigurer et ré-explorer le territoire. Mémoire de Master en géographie (Université Bordeaux-Montaigne) de Logan Lehmann (2018).

La rubrique chasses du site dédié aux Histoires de trésors.

Liens

Les énigmes de la chouette d’or

Blog du chouetteur Monglane

Le langage des chouetteurs sur le site de l’A2CO

Wiki Chouette, par le chouetteur Piblo

Fabrice Drouelle consacre un « Affaires sensibles » sur France Inter à la Chouette d’Or

https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-19-decembre-2018

Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, l’histoire d’un volatile insaisissable, un rapace introuvable, un oiseau de nuit pas comme les autres : la Chouette d’Or, ou la chasse au trésor la plus longue des temps modernes. Invité Patrick Schmoll anthropologique au CNRS et ancien chercheur de la Chouette.

En avril 1993, un homme, qui se fera appeler Max Valentin, enterre quelque part en France la copie en bronze d’une chouette de 50 cm, dont l’original est estimé à 1 million de Francs.Un mois plus tard, il publie un livre appelé « Sur la Trace de la Chouette d’Or », manuel en forme de jeu de pistes en 11 énigmes. La règle est simple : celui ou celle qui trouve l’endroit où gît la copie gagnera l’original. 

La chasse est ouverte : en France bientôt, ils sont des milliers à rêver de mettre la main sur l’oiseau précieux, des milliers aussi à creuser des trous dans le sol aux quatre coins de la France, sans résultat…

Les invités
  • Patrick Schmoll anthropologue, docteur en psychologie, ingénieur de recherches au CNRS à l’Université de Strasbourg
Programmation musicale
  • CHRISTINE AND THE QUEENS
    christine and the queens 5 dols 2018
L’équipe