Prestation Attachée de presse littéraire (romans, essais, jeunesse, poésie, nouvelles, maisons d’édition…)

Attachée de presse avec 14 années d’expérience professionnelle riche et variée, bénéficiant d’un carnet d’adresses de 80 000 journalistes et de sa veille médiatique pour tous les secteurs et dans toute la France.– Depuis 2012 (8 ans), je travaille sous la bannière de Balustrade comme attachée de presse littéraire freelance pour plusieurs écrivains, maisons d’édition, et à l’occasion pour divers prix et événements littéraires (Marché de la Poésie, Salon du Livre de Cabourg, Fête de la Philo etc)… 

 

 

 

 

 

Auparavant, j’avais notamment passé quatre années comme attachée de presse aux Éditions Des femmes (2007-2010) où j’avais été notamment l’attachée de presse de livres d’Antoinette Fouque, Aung San Suu Kyi, Taslima Nasreen, Elisabeth Roudinesco, Gisèle Halimi, Sophie Freud, Thérèse Clerc, Catherine Weinzaepflen, Jacqueline Merville…

et de livres audio de Benoite Groult, Jean-Paul Enthoven, Fanny Ardant, Emmanuel Pierrat, Julie Debazac, Daniel Mesguich, Macha Méril, Charles Juliet, Irène Frain…

La littérature, c’est par elle que j’ai fait mes armes dans la profession d’attachée de presse.

Aujourd’hui encore, mes clients littéraires représentent plus de 60% de mes contrats.

(Attention : si vous n’êtes pas un écrivain, que votre livre n’est pas de la littérature, mais par exemple un livre d’économie ou sur la justice, ou des conseils bien-être, c’est ICI qu’il faut aller, cliquez sur ICI !)

Qui sont les clients littéraires de Balustrade ?

Des écrivains eux-mêmes : Il s’agit dans la moitié des cas d’écrivains publiés soit par des maisons d’édition trop petites pour pouvoir s’offrir les services d’une attachée de presse, soit par des maisons d’édition ayant une production trop importante pour que l’attachée de presse en place puisse trouver le temps de vraiment s’occuper de leur livre, soit d’écrivains s’auto-publiant dans leur propre structure d’édition ou bien à compte d’auteur dans des maisons d’édition dont la vocation est de faire naître leurs livres (mais pas de les lancer dans la vie ! En général, les maisons d’édition faisant systématiquement payer les écrivains pour les publier sont rentrées dans leurs frais et ne fournissent donc aucun d’effort pour donner de la visibilité au livre ensuite ; j’ajoute que pour des raisons évidentes, ces maisons d’édition faisant systématiquement payer les écrivains sont très mal vues des journalistes et des critiques littéraires : seul le fait d’engager une attachée de presse connue sur la place de Paris, dotée d’un excellent carnet d’adresses, peut être l’élément déterminant pour abattre des montagnes et surmonter cet apriori très négatif. Si j’estime qu’un livre est bon, si j’y crois très fort, les journalistes et critiques littéraires qui me font confiance depuis 14 ans m’écouteront leur en parler avec attention, et surmonteront leur opinion extrêmement négative de ce genre d’éditeurs faisant systématiquement payer les écrivains. J’ai régulièrement réussi à accomplir de petits ou grands miracles, y compris dans le cas de figure d’écrivains publiés par ces maisons d’édition mal vues).

Des éditeurs : L’autre moitié de ma clientèle est constituée de certains éditeurs étrangers voulant une professionnelle des relations presse pour donner de la visibilité à leurs livres en France ; de petits éditeurs français n’ayant pas les moyens d’avoir une attachée de presse à temps complet en CDI me confiant aussi régulièrement des missions de relations presse ponctuelles sur tout ou partie de leurs publications ; et de grands éditeurs me confiant par exemple en raison de mon réseau dont ils ont eu vent et qu’ils estiment adapté à une situation donnée la promotion d’un livre ou d’une collection précise.

Quelques exemples (liste non exhaustive, merci de cliquer sur la catégorie qui vous intéresse) de livres dont Balustrade a été responsable des relations presse. Balustrade a défendu des romans de toutes sortes (autofiction, thrillers, fantastiques, historiques, rock’n roll, musicaux, fables politiques ou écologiques etc), mais aussi des récits biographiques, des essais littéraires, des recueils de poèmes et des recueils de nouvelles, des livres jeunesse (de la littérature pour enfants ou adolescents).

Balustrade s’est également vue confier des missions de coaching éditorial / ouverture de réseaux dans lesquelles elle a pu trouver de vrais éditeurs à certains écrivains – et même un co-auteur célèbre journaliste du Figaro à l’un d’entre eux pour le propulser vers la lumière – missions qui dépassent largement les compétences d’une attachée de presse classique.

Celle sans laquelle RIEN ne serait possible : Jasmine Catou, ma précieuse assistante, si importante qu’elle se promène et s’étire sur la balustrade de mon logo.

Très vaillante, elle travaille sans relâche pour confectionner de jolis colis contenant les livres des écrivains défendus par Balustrade destinés aux journalistes. Elle est tellement aimée de mes clients qu’elle a déjà fait la couverture d’un livre et qu’elle est devenue personnage de roman dans Les Chimères de Karl. Inspirante féline !

Diaporama : de bons souvenirs avec des écrivains

Amélie Nothomb et Guilaine Depis
Michel Houellebecq et Guilaine Depis dans Livres Hebdo
Jean d'Ormesson et Guilaine Depis
Sylvain Tesson et Guilaine Depis
Gabriel Matzneff et Guilaine Depis
Gilles Lapouge et Guilaine Depis
Daniel Mesguich et Guilaine Depis
Salah Stétié
Salah Stétié et Guilaine Depis
Patrick Poivre d'Arvor et Guilaine Depis
Claude Delay et Guilaine Depis
Richard Millet et Guilaine Depis
Benoite Groult et Guilaine Depis
Boris Pahor et Guilaine Depis 1
Boris Pahor et Guilaine Depis 2
Fabrice Luchini et Guilaine Depis
Fernando Arrabal et Guilaine Depis
Rocardo Mosner et Guilaine Depis
Philippe Tesson, Claude Delay et Guilaine Depis
Jean-Marie Rouart de l'Académie française et Guilaine Depis
Frédéric Mitterrand et Guilaine Depis
Olivier Barrot et Guilaine Depis
Pascal Bruckner et Guilaine Depis
Dominique Fernandez de l'Académie française et Guilaine Depis
Maître Emmanuel Pierrat, Gabriel Matzneff et Guilaine Depis
Christopher Gérard et Guilaine Depis
Eric Poindron, Bruno Fuligni et Guilaine Depis
Valère-Marie Marchand et Guilaine Depis
Ibolya Virag et Guilaine Depis
Alfred Eibel et Guilaine Depis
Christian Dedet et Guilaine Depis
Roger Dadoun, Jean-Marc Bastière et Guilaine Depis
Dîner de l'Ordre de Gutenberg
Amélie Nothomb et Guilaine Depis