témoignages d’écrivains

Essentielle ! Aux côtés de mon éditrice, Guilaine Depis a eu un rôle de premier plan. Messagère chargée d’apporter la «bonne nouvelle» à ces mystérieuses caisses de résonances médiatiques dont nul ne peut réellement anticiper la curiosité, les humeurs, ou l’intérêt du moment, Guilaine Depis aura été durant cette «mise au monde» un personnage clé de cette aventure ! Elle dispose assurément des qualités fondamentales d’un ou une bon(ne) attaché(e) de presse : un enthousiasme inébranlable, une rigueur méticuleuse et une ténacité peu commune. La publication du livre « Le testament du Tsar » comportait de sérieux handicaps. En principe, le roman historique est un genre mobilisant peu de lecteurs. De plus, son auteur était inconnu et son éditeur confidentiel ! Guilaine Depis a réussi à tout surmonter, non seulement grâce à ses qualités, mais aussi par une intuition aiguisée d’une longue expérience dans un milieu quelque peu déroutant pour le profane. Son action déterminante m’a permis de rencontrer mon public, et ce, grâce à sa personnalité très humaine et attachante qui lui permettent de faire de belles rencontres. Youri Fedotoff, écrivain (roman historique)

************************
Je connaissais de longue date et d’amitié Guilaine Depis avant de lui confier les relations de presse de mon recueil de poésie, L’ombre de la terre. Quand l’occasion s’en est présentée, je n’ai pas hésité un instant et ne trouve qu’à m’en féliciter. Guilaine est bien sûr une excellente professionnelle,  avec un goût profond pour la littérature, et la connaissance de tous les réseaux de presse papier et numérique où elle est entendue et appréciée, mais elle fait montre de cœur et d’une sorte de hardiesse optimiste tout à fait réjouissante, qui donne à l’aventure un parfum  de joyeuse conquête quand bien même elle ne nous laisse aucune fausse illusion sur de possibles résultats : « possible, dit-elle, mais rien de certain ».  C’est cette combinaison qui rend le travail  de Guilaine Depis  au moment de la parution d’un livre, à la fois solide et précieux. Christine Fizscher, écrivain (poète)
************************
 

J’ai connu Balustrade par Internet alors que je cherchais une attachée de presse littéraire pour mon dernier roman dont l’action se déroulait au Festival de Bayreuth et j’ai écrit à Guilaine Depis quand j’ai vu sur son site qu’elle faisait partie de plusieurs cercles wagnériens. Sa réponse a été enthousiaste et le contact s’est établi dès notre première rencontre.  Je n’ai pas été déçue car elle s’est donnée à fond pour promouvoir ce livre en m’obtenant notamment une signature à la librairie Gallimard qui a accueilli près de 100 personnes, 7 pages dans un journal local de La Baule où je suis née et ouvert toutes les portes des réseaux wagnériens. Je suis  tellement contente que je vais renouveler mon contrat car nous n’avons pas fini d’explorer toutes les pistes dont les résultats sont déjà excellents. C’est rare de trouver une attachée de presse aussi proche de ses auteurs qui ne compte pas son temps et déploie toute son énergie. Je la recommande vivement. Domitille Marbeau Funck-Brentano, écrivain (romans)

************************

J’ai rencontré Guilaine lors d’une réunion d’information dans les locaux de l’Harmattan. Je venais de publier mon  essai « Leibowitz ou l’absence de Dieu », dont le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas un texte grand public. Comme j’habite en Israël et que je ne connaissais pas le monde de l’édition, j’ai vu en Guilaine une espèce d’ange gardien (elle a littéralement l’air d’un ange) qui a su me prendre par la main de manière à la foi douce et déterminée. Elle a su identifier d’instinct les personnes avec lesquelles il était utile que j’échange, ce qui a donné à mon ouvrage de la visibilité. Ce mouvement a malheureusement été interrompu par la pandémie du Coronavirus, mais entretemps mon ouvrage a été traduit en hébreu et publié en Israël, en partie grâce à la couverture dont j’avais bénéficié en France. Guilaine est une femme hors-norme, à la fois spontanée et rigoureuse. Elle a une vision du monde affirmée, mais est respectueuse des autres du moment qu’elle est respectée. J’ai un nouvel essai sur le métier, et je ne manquerai pas de recourir au service de la délicieuse Guilaine le cas échéant. Daniel Horowitz, écrivain (essais)

************************

Lorsque j’ai pris contact avec Guilaine l’été dernier, pour les relations presse d’un livre que j’avais mis 4 ans à écrire, « L’intuition du zéro coupé », j’étais convaincue d’avoir effectivement,  une histoire importante à raconter, et qu’en l’occurrence,  j’avais entre les mains, un livre d’auteur. Pas un seul instant n’aurais-je  pu penser être autre chose qu’un auteur, qui de surcroit avait  beaucoup peiné à terminer son livre. J’avais donc très peur de son ressenti en lui confiant le livre, mais elle m’a dit après l’avoir lu, avoir beaucoup aimé le livre,  qui la touchait, et soulagée, je me suis lancée. Grâce à son travail, elle a réussi à m’obtenir pas mal de presse, d’interviews, et notamment deux incroyables articles de grands critiques littéraires,  je n’en revenais pas. J’ai aussi reçu, et cela restera un moment magique, un appel d’Amélie Nothomb qui voulait me dire qu’elle avait beaucoup aimé le livre. Je ne peux dire plus que : merci ! Sophie Reverdi, écrivain (récit sur la boulimie)

************************

Lorsque Guilaine Depis a accepté de représenter mon roman de science-fiction pour ados, L’envol de Lena, je connaissais la difficulté de la tâche. Elle a pris le problème à bras le corps et réussi bien au-delà de mes espérances en obtenant outre des mentions dans des supports spécialisés, une page entière dans le Parisien et un passage au JT de TF1. Elle obtient ces résultats incroyables parce qu’elle met toute son intelligence et sa créativité au service de ses auteurs. Guilaine ne se contente pas simplement de mobiliser son important réseau de journalistes. Pour mon livre, elle a pensé un véritable plan marketing qui l’a inscrit dans l’actualité. Elle m’a incité à aller vers les jeunes, à les rencontrer dans leurs classes de français. Cela m’a beaucoup touché et a profondément modifié mon rapport avec ces lecteurs de tous les milieux, de toutes origines, avec qui j’ai des échanges passionnés. Guilaine Depis est la magicienne qui crée ces rencontres improbables et en extrait la substance dont se nourrissent les journalistes. Eric Jeux, écrivain (littérature pour adolescents)

************************
 
Guilaine Depis possède de très nombreuses qualités qui en font une personne délicieuse et, surtout, une attachée de presse IMPECCABLE. Elle est ouverte d’esprit, brillante, franche, extrêmement dynamique et proactive. J’ai été si satisfaite de ses services, que je lui ai proposé un autre contrat moins d’un an après notre rencontre. Au cours de ma carrière, j’ai fait affaire avec de nombreuses attachées de presse. Dans le livre, Guilaine Depis est la meilleure. Marie Desjardins, écrivain (romans)
 
*************************

J’ai publié plus d’une quarantaine de livres, depuis presque cinquante ans, chez les plus importants éditeurs, et je dois dire que j’ai trouvé avec Guilaine Depis une des meilleures attachées de presse. D’abord, elle a privilégié un réseau solide de critiques et de journalistes qui lui font confiance, et c’est fondamental. Confiance en son jugement, ses choix, sa détermination à défendre ce qui lui paraît important. Ils l’écoutent, et c’est rare. Ensuite, elle vit son époque avec un sens aigu des transformations de la communication : elle sait qu’aujourd’hui une critique sur une diffusion numérique bénéficie de plus d’espace et permet une analyse littéraire plus perspicace, plus poussée, plus nuancée, et donc plus efficace que sur d’autres supports de diffusion. Enfin, elle est agréable et sincère, rapide et attentive, et ce ne sont pas les moindres des qualités. Pour tout cela, du haut de la Balustrade, son entreprise, nous voyons l’avenir. François Coupry, écrivain (essais et romans)

****************************

J’ai engagé Guilaine Depis en juin 2016 pour promouvoir mon roman  « Panégyrique de l’empire ». Depuis j’ai renouvelé son contrat sans aucune interruption. Elle m’a servi de coach littéraire, puis m’a introduit auprès de deux vrais éditeurs qui ont accepté de publier mes livres (lorsque j’ai connu Guilaine Depis, je publiais à compte d’auteur, en m’auto-éditant), me donnant ainsi une considération nouvelle aux yeux de plusieurs journalistes de premier plan qu’elle a ensuite pu me faire rencontrer. Guilaine Depis a défendu successivement « Qu’est-ce que l’islam ? Les sites internet le dévoilent. » « Thanatos et Eros » « La Guerre de France » et « Juste avant ma mort ». Notre collaboration se prolongera en juin 2019 pour  » La partition, remède à l’islamisation ? ». J’envisage de lui confier un autre roman pour la fin de 2019. Le fait que j’ai depuis trois ans renouvelé tous les six mois le contrat de Guilaine sans aucune interruption prouve que je fais entièrement confiance dans ses capacités et son efficacité. Guilaine est une excellente attachée de presse que je recommande sans aucune hésitation. Christian de Moliner, écrivain (essais et romans)

******************

Guilaine Depis a été mon attachée de presse pour mon recueil de nouvelles intitulé Oui et non, aux éditions Valensin, en 2017-2018. C’est une jeune femme intelligente, généreuse, pleine d’énergie et d’enthousiasme. Elle sait s’adapter à chaque client, et à chaque œuvre qu’elle défend. Elle a su viser la presse et les écrivains susceptibles d’aimer mon travail, et d’en parler. En dépit de la difficulté (recueil de nouvelles, petite maison d’édition, auteur inconnu), nous avons eu plusieurs articles de presse, que le même livre, sans Guilaine Depis, n’aurait pas obtenus. C’est un travail tout à fait spécifique (qui, à mon avis, n’est pas de la compétence de l’auteur), et je suis heureuse de le lui avoir confié. Adriana Langer, écrivain (nouvelles)

**************************