A paraître le 3 octobre 2019 : « Valérie Fauchet : une voyante passe aux aveux »

A PARAÎTRE LE 3 OCTOBRE 2019 :

VALÉRIE FAUCHET

UNE VOYANTE PASSE AUX AVEUX

Entretiens avec Marie-Noëlle Dompé

aux éditions IPANEMA

Contact presse pour recevoir le livre et/ou interviewer Valérie Fauchet : guilaine_depis@yahoo.com 06 84 36 31 85

Valérie Fauchet, une voyante passe aux aveux, est un livre écrit sous la forme d’un entretien. Il se présente en deux parties. La première est biographique : Valérie Fauchet, en répondant aux questions que lui pose Marie-Noëlle Dompé, évoque l’évolution, au cours des âges de sa vie, de son don de voyance, né avec elle. Elle explique les images qui s’imposent à elle au contact des vieilles pierres accablées de mémoires, à celui des personnes qu’elle aide parce qu’elle voit, non seulement leur présent et des scènes de leur futur, mais aussi celles de leur passé enfouies au plus profond d’eux-mêmes.

Elle parle aussi de son lien privilégié avec l’au-delà et avec la beauté vivante de la nature avec laquelle elle dialogue. Dans la seconde partie, Valérie Fauchet interroge la voyance en tant que phénomène supra physique, comment elle le vit, comment les autres le vivent, entre confiance et défiance, jalousie et partage, foi et doute. Elle regrette d’être en- core vue quelquefois comme une « sorcière » digne de l’inquisition et espère que ces pages dans les- quelles elle détaille comment « ça » se passe et dans lesquelles elle a mis le plus de sincérité, par- viendront à « desorcelliser » la médiumnité.

Valérie Fauchet, née en 1968, suit d’abord des cours de Lettres modernes à la Faculté de Rennes. Mariée, elle s’établit ensuite à Paris où elle écrit de nombreux textes pour des artistes de renom et prend des cours de théâtre. Elle interprète elle-même plusieurs de ses poèmes. Puis elle suit son mari chirurgien-dentiste et c’est ainsi qu’elle s’installe, dans le Perche tout d’abord, en Bretagne en- suite sur l’Île aux moines, dont elle garde un souvenir enchanteur.

Valérie Fauchet est née médium : enfant, elle avait la vision de scènes de la vie familiale dont elle pouvait vérifier la pertinence dès qu’elles prenaient immanquablement corps. Elle l’est demeurée sans interruption depuis, que ce soit à l’école, au lycée, à la Faculté de Lettres, dans l’exercice de ses activités professionnelles et dans sa vie privée. Quelle que soit la situation, « des images s’imposent à elle comme des diapositives », explique-t-elle. C’est cette vie très particulière de médium qu’elle narre ici en répondant aux questions sans complaisance de son amie Marie-Noëlle Dompé, ancien magistrat et avocat honoraire, qui sait ce que le mot « interrogatoire » veut dire.