Dans Le Dit des Mots, le professeur de français François Cardinali offre une lecture juste et intelligente des Infralents d’Eric Jeux

Un maître du temps virtuel…

Et si, dans un avenir proche, le virtuel devenait la loi ? En partant de ce pari, Eric Jeux embarque le lecteur dans les deux premiers volumes de sa saga (*) – L’Envol de Lena et Les Chimères de Karl – au cœur d’un  monde futur. Mais il ne perd pas pour autant contact avec certaines valeurs actuelles.

Ingénieur de formation, passionné « depuis son plus jeune âge de science-fiction », entrepreneur dans le photovoltaïque, Eric Jeux n’était pas prédestiné à devenir écrivain. S’il a passé quelques années du côté de San Francisco, c’est en Belgique qu’il a récemment décidé de sauter le pas et de mettre à écrire.

S’inspirant de discussions avec son premier public, ses enfants, il y publie à compte d’auteur, donc confidentiellement, L’Envol de Lena. Le bouche-à-oreille aidant, ce premier roman connaît un succès d’estime au point de titiller la curiosité d’un éditeur parisien, Pierre-Guillaume Roux, qui décide de lancer une collection pour « Ados ». Il a profité de la sortie du tome 2 de la saga, Les Chimères de Karl , pour rééditer le premier volume avec en couverture une création originale colorée pour frapper les esprits et titiller la curiosité des lecteurs.

Et l’histoire justement ? Elle plonge d’emblée le lecteur dans un nouveau monde. Sur une Terre, où de famines en réchauffement climatique, l’Europe a fait le choix de la Virtualisation, les gens ont abandonné leur corps physique pour vivre dans une copie virtuelle de leur univers où la mort n’existe plus. Au bout de quelques années, les premiers enfants de la virtualité ont vu le jour. Dans L’Envol de Lena, on suit ces premiers adolescents, Karl et Léna en tête, qui se rencontrent à l’école Poltec. Un lieu dont les élèves vont pouvoir concevoir l’architecture. Pour autant, cette société en modèle réduit connaît des tensions classiques, tout simplement car trois univers virtuels y cohabitant : le monde des Infralents, celui de Mecan et celui de Softalin. Et ce, avec un petit détail : la vitesse de vie est différente d’un monde à l’autre, comme le note Eric Jeux : « Alors que sur Infralent, la Virtualisation a eu lieu vingt-cinq ans auparavant, cent cinquante ans se sont écoulés sur Mecan et mille cinq cents sur Softalin.« 

Si le premier tome installe les principaux protagonistes de l’histoire, confrontés aux premiers pièges de la virtualisation, l’histoire décolle vraiment dans Les Chimères de Karl. Là les élèves sont confrontés à la création d’objets et d’animaux, les fameuses chimère, et doivent trouver les solutions quand leurs créatures deviennent plus qu’envahissantes. Leurs professeurs ne sont pas à piquer des hannetons et on se dit qu’Eric Jeux a dû, implicitement, régler quelques vieux comptes avec d’anciens enseignants dans ce récit né de sa riche imagination. Clonvar, la censeur de Poltec chargé de la discipline, est au arriviste autoritaire quand la professeur d’histoire, Madame Flappy aurait toute sa place dans Les Choristes, tant son enseignement semble sorti de la nuit des temps.

Nourrissant son histoire de clins d’œil à l’univers numérique – les Mecans portent ainsi des noms de touche d’ordinateur – Eric Jeux embarque le lecteur – les adultes pourront eux-aussi prendre du plaisir à découvrir cette vie virtuelle – dans des aventures qui peuvent être violentes mais, la mort étant absente, jamais fatales ni désespérées.

De séquence en séquence, il y glisse implicitement la défense de quelques valeurs fortes de la vie en société : tolérance, travail en équipe, respect de la démocratie, défense de l’environnement… Ainsi quand les élèves parviennent à créer des animaux, la jeune Enter lance à un camarade: « Depuis qu’on a la possibilité de créer des animaux, c’est comme des joues, personne ne se rend compte qu’il s’agit d’être sensibles, c’est nous qui avons une responsabilité vis-à-vis d’eux, pas l’inverse. Nous devons en faire des êtres libres. »

Quand l’auteur passe à l’action, on sent qu’il a assimilé bien des trouvailles des jeux vidéos, le combat titanesque des chimères en apporte la preuve avec des luttes sans merci entre des créatures nées de la folie adolescente.

Pour nourrir cette saga, Eric Jeux a eu l’idée de faire participer des collégiens. Avec son enthousiasme pour seul viatique, il vient se raconter dans les collèges, invitant les élèves à lui donner des idées pour la suite de la saga, qu’il intégrera – mais en citant ses sources- dans le volume 3 qui est en gestation et verra l’éclosion de nouveaux mondes virtuels.

En tout cas, ces deux volumes mériteraient que leur succès ne soit pas, lui, virtuel…

(*) Ed. Pierre Guillame de Roux

Eric Jeux, auteur pour adolescents, sillonnant la France pour parler de littérature à tous les collégiens

Eric Jeux poursuit sa tournée des collèges pour inciter les jeunes à lire et les initier à la création littéraire en participant à l’écriture de la suite de sa saga de science-fiction « Le Temps des Infralents » !

Il parcourt indifféremment toute la France, des villes, mais aussi la province et la banlieue et fait partager son amour de la transmission aux profs et aux ados.

Concours créatif d’écriture pour les collégiens : donner des idées à Eric Jeux pour le tome suivant de sa saga

Dans la saga Le temps des Infralents, les ados apprennent à maîtriser le monde virtuel dans lequel ils vivent. Ils construisent leur propre école dans L’envol de Lena et la peuplent d’une horde d’êtres vivants réels ou imaginaires dans Les chimères de Karl. Cela ne se fait pas sans douleur, ils doivent contrer de nombreuses intrigues visant à les exclure de l’école. 

Dans le troisième tome, nos héros vont réaliser leurs propres mondes virtuels. Participez à la création de la suite de la saga ! Mettez vous à la place des élèves de Poltec, en imaginant des mondes virtuels miniatures. Grace au Concours Créatif, l’auteur, Eric Jeux, recueille les idées des fans. Les gagnants du concours voient leur idée intégrée à la trame de l’histoire et reçoivent un prix de cinquante euros. 
Les gagnants seront sélectionnés en juin et à la rentrée de septembre. Tout le monde peut participer via le site web : www.infralent.com, les comptes facebook et Instagram : infralent.

Eric Jeux, invité au 20ème Salon Culture et Jeux mathématiques

Du jeu Vidéo au monde Virtuel par Eric Jeux

Ingénieur et entrepreneur, c’est à travers les romans de science fiction  qu’ Eric Jeux a choisi de parler de son expérience et des enjeux contemporains aux ados.

Retrouvez Eric Jeux Place Saint-Sulpice Jeudi 23 mai 2019 16h-17h

Dans les chimères de Karl, roman de science fiction, Eric Jeux entraîne ses lecteurs dans un monde virtuel où tout est possible. Derrière les péripéties auxquelles sont confrontées ses héros, derrière les batailles, derrière les inventions se cache une grande rigueur mathématique. Au salon Culture et Jeux Mathématiques, Eric Jeux nous propose de lever le voile, d’examiner comment les lois mathématiques et physiques sont utilisées par ses héros dans leur monde virtuel. A travers la géométrie, les lois de la génétique ou les équations de la physique, il invite les jeunes à comprendre le monde pour résoudre les problèmes qu’ils affrontent.

Eric Jeux et le premier professeur de français à l’avoir reçu dans sa classe en 2017 :-) Les retrouvailles pour le tome 2

Réunion au sommet organisée par mon entreprise Balustrade entre mon auteur pour adolescents Éric Jeux et le professeur Amaury Watremez, le premier à l’avoir reçu l’an dernier au Collège Jean de la Fontaine du 16ème pour qu’il explique aux 12-15 ans ce qu’est la littérature à travers l’expérience de sa formidable saga « Le Temps des Infralents ».
Cette année, l’éditeur Pierre-Guillaume de Roux ayant eu un coup de foudre pour cette saga en publie le second tome tout en rééditant le premier tome en mai. Et Éric Jeux reviendra le 27 mai au Collège Jean de la Fontaine séduire de nouveaux jeunes lecteurs !

La saga pour adolescents « Le Temps des Infralents » d’Eric Jeux redémarre en beauté le 2 mai 2019 : parution du second tome et réédition du premier tome chez Pierre-Guillaume de Roux qui inaugure ainsi sa collection Ados. Le concours de création littéraire des jeunes redémarre et la tournée d’Eric Jeux dans les collèges de France aussi !

PARUTION DU SECOND TOME DE LA SAGA POUR ADOLESCENTS (12-16 ans) d’ERIC JEUX « LE TEMPS DES INFRALENTS » LE 2 MAI 2019 CHEZ L’EDITEUR PIERRE-GUILLAUME DE ROUX, QUI REEDITE AUSSI POUR L’OCCASION LE PREMIER TOME « L’ENVOL DE LENA ».

Avec un grand concours national de création littéraire*, récompensant d’abord l’imagination qui redémarre chez les jeunes collégiens, invités cette année encore à rédiger des idées pour le tome suivant de la saga. Comme pour le tome 2, Eric Jeux choisira en 2020 les meilleures propositions écrites des participants (exercice de rédaction idéal pour un cours de français) pour les intégrer à son tome 3 du « Temps des Infralents », avec une célébration de remise des Prix aux lauréats dans une librairie. (photos de la remise des Prix « Le Temps des Infralents 2018 ici : https://guilaine-depis.com/maureen-vingadassalon-sneha-budhathoki-laureates-du-premier-concours-creatif-deric-jeux/)

L’éditeur Pierre-Guillaume de Roux connu pour sa grande exigence de qualité littéraire a choisi d’inaugurer sa collections Ados en publiant Eric Jeux. (lire ici ce formidable conte de fée éditorial d’un auteur parti tout seul en s’auto-éditant fin 2017, et qui se retrouve 18 mois plus tard publié par un vrai grand éditeur de la place de Paris parce qu’entre temps le premier tome de sa saga a suscité un vif engouement dans les 30 collèges qu’il a parcourus, reçus dans différentes classes, de tous les coins de la France, avec des jeunes de toutes catégories sociales, faisant l’unanimité auprès des profs, des élèves, des directeurs d’établissements et arrivant à capter l’attention de la presse grand public intriguée par ce phénomène d’adhésion exceptionnelle (Le Parisien, le Journal de 13h de TF1…)  : https://guilaine-depis.com/une-success-story-pour-eric-jeux-la-naissance-dune-collection-ados-chez-pierre-guillaume-de-roux/)

  • Si vous êtes journaliste Education ou littérature, pour recevoir l’un ou l’autre des tomes de la saga « Le Temps des Infralents » : merci de contacter l’attachée de presse de l’auteur Guilaine Depis 06 84 36 31 85 guilaine_depis@yahoo.com 
  • Si vous êtes professeur de français en collège (classes de 5ème, 4ème ou 3ème) et que vous souhaitez qu’Eric Jeux se déplace dans votre classe (partout en France et en Belgique, il se déplace gratuitement et avec plaisir, heureux de pouvoir échanger avec des jeunes de toutes catégories sociales et de pouvoir communiquer sa passion de l’écriture et de la science fiction) pour initier vos élèves à la littérature et pour les éveiller aux thématiques de la citoyenneté grâce à sa fiction qui aborde et traite en profondeur ces sujets : prendre rendez-vous par le même contact, l’attachée de presse Guilaine Depis 06 84 36 31 85 guilaine_depis@yahoo.com 
  • En savoir davantage sur « Le Temps des Infralents » et Eric Jeux ici : https://guilaine-depis.com/le-temps-des-infralents-la-saga-de-science-fiction-de-eric-jeux-aux-editions-pierre-guillaume-de-roux/
  • Site de l’auteur : https://infralent.com

4ede couverture – L’Envol de Léna d’Eric Jeux

EAN : 9782363712974

Prix : 17,99 euros TTC

Dans un futur proche, l’humanité a définitivement basculé dans la « virtualisation ». Les jeunes se déplacent tantôt en volant à tire d’aile, tantôt en empruntant des portails de transfert. La technologie a rendu réel ce qui relevait auparavant de la magie, du pur délire d’imagination. Lors d’un jeu télévisé, Léna, tout juste 13 ans, est sélectionnée pour intégrer la prestigieuse école Poltec, qui forme la future élite de leur monde. Première surprise de taille : plusieurs mondes virtuels cohabitent sans se fréquenter. Et pour cause, ils sont, tous réglés à une vitesse différente, nouveau critère de discrimination. Les Infralents tels que Léna, loin d’être les bienvenus à l’école, doivent sans cesse déjouer tous les nombreux pièges qu’on leur tend. Un roman d’initiation extraordinaire, dont les multiples actions et dangers ne feront pas perdre de vue l’enjeu capital : chargés de construire leurs propres maisons puis leur école même, les jeunes héros découvrent le casse-tête de la démocratie. La créativité seule ne suffit pas à faire vivre un monde avec ses différences, ses préjugés et ses amitiés…

Passionné de science-fiction, ingénieur de formation, Eric Jeux signe le premier tomede la saga « Le Temps des Infralents », qui inaugure ainsi la collection Ados des éditions Pierre-Guillaume de Roux.

© Couverture : Sandra Musy

 

 

Projet de 4eLes Chimères de Karl

EAN 9782363713049

Prix : 17,99 euros TTC

Karl, Léna et leurs camarades, ont été sélectionnés pour intégrer la prestigieuse école Poltec. A l’ère de la virtualisation, le contenu des cours qu’ils suivent échappe au programme classique : centré, en priorité, sur la conception de systèmes informatiques à effet immédiat tant ils sont avancés. Cette année, il s’agit de créer du vivant en dotant l’environnement encore désert de Poltec de verdure, d’arbres, de plantes et d’animaux de toutes espèces. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si la compétition qui fait rage entre les élèves, exacerbée par les professeurs, ne leur avait inspiré ce pari dément : la mise au point de « chimères » – créatures monstrueuses et fantastiques héritées de la mythologie primitive – dont les capacités seront testées, d’une seconde à l’autre, en combat singulier. La surenchère s’installe… L’écosystème tout nouvellement créé à Poltec résistera-t-il à la menace ?

Un roman palpitant d’aventures et de rebondissements, à l’imaginaire hors norme.

Passionné de science-fiction, ingénieur de formation, Eric Jeux a déjà signé L’Envol de Léna, premier tome de la saga « Le Temps des Infralents ». Les Chimères de Karlen raconte la suite.

© Couverture : Sandra Musy